Believe est-il sur le point de se retirer de la bourse et de se reprivatiser ? – Entreprise de musique dans le monde entier


La société de musique parisienne Believe pourrait-elle être sur le point de quitter la bourse et de se reprivatiser ?

Selon Reutersles principaux actionnaires de la société, qui négocie sur Euronext Paris« explorent la possibilité ».

Les propres sources de MBW ont confirmé ces dernières semaines que diverses discussions avaient eu lieu entre l’entreprise et des investisseurs privés potentiels.

Citant ses propres sources, Reuters rapporte que les investisseurs de Believe, dont le fondateur et PDG Denis Ladegaillerie, ont « travaillé avec des conseillers » et « ont sondé l’intérêt » du secteur du capital-investissement pour des offres potentielles.

L’une des parties extérieures impliquées dans ces négociations, selon Reutersest le groupe de capital-investissement EQT basé en Suède.

Cependant, des sources suggèrent qu’EQT et Believe ont mis fin aux négociations le mois dernier. Un autre investisseur potentiel, la société de capital-investissement Permira, aurait également mis fin aux négociations en décembre.

Ce ne serait pas la première fois qu’EQT s’intéresserait à l’industrie musicale.

En 2017, la société a acheté une participation de 40 % dans le fournisseur suédois de bandes sonores libres de droits Epidemic Sound et a participé en 2021 au cycle de financement de 450 millions de dollars de la société qui a donné à Epidemic une valorisation « licorne plus » de 1,4 milliard de dollars.

En juillet 2022, EQT a pris une participation dans l’agence artistique UTA.

Et Pophouse Entertainment, la société à l’origine du spectacle d’avatars ABBA Voyage à Londres, a été cofondée par Conni Jonsson, présidente d’EQT ; Pophouse compte également une dirigeante d’EQT, Alexandra Lutz, au sein de son conseil d’administration.

La nouvelle de l’éventuelle opération de privatisation de Believe arrive moins de trois ans après l’introduction de la société sur Euronext Paris.

Croire est officiellement devenu public le 10 juin 2021, augmentant 300 millions d’euros Dans le processus.

En septembre 2023, selon Euronext/Cofisem, un peu moins de 20 % de Believe était coté en bourse (voir ci-dessous).

Le principal actionnaire de Believe, en septembre 2023, est TCV Luxco, qui possède 41,28% de Believe, tandis que le fondateur et PDG de la société musicale, Denis Ladegaillerie, possède 12,51%.

Un autre actionnaire important, Ventech, possède 16,92%.



La valeur actuelle de la capitalisation boursière de Believe est de 911,6 millions d’eurosselon les données d’Euronext – soit moins de la moitié de la valorisation maximale de la société musicale en novembre 2021.

Celui de Denis Ladegaillerie 12,51% la participation dans Believe valait environ 250 millions d’euros en novembre 2021 et vaut désormais environ 114 millions d’euros.

Au moment où cet article a été publié aujourd’hui (15 janvier), les actions de Believe se négociaient à 9,42 €soit moins de la moitié de leur prix d’introduction en bourse de 19,50 € le jeudi 10 juin 2021.



Believe a publié ses derniers résultats financiers, pour le troisième trimestre 2023, le 24 octobre.

Dans l’ensemble des activités de Believe, l’entreprise a généré EUR €215 million (234 millions de dollars), représentant la croissance de 9,1 % sur un an.

En organique (à périmètre et taux de change constants), le chiffre d’affaires de Believe est en croissance 7,5 % sur un an.

Believe divise ses opérations mondiales en deux divisions :

  • (i) Distributeur de bricolage TuneCore (appelé « Solutions automatisées » dans ses résultats) ; ainsi que
  • (ii) La performance de son activité principale de label premium et de services aux artistes (dénommée « Solutions haut de gamme »)

Les revenus « Premium Solutions » de l’entreprise ont augmenté 10,1 % sur un an – depuis 184,4 millions d’euros au troisième trimestre 2022 – à 202,9 millions d’euros (220,8 millions de dollars) au troisième trimestre 2023.



Pendant ce temps, selon les résultats financiers de Believe, au troisième trimestre 2023, les revenus générés par sa division « Solutions automatisées » étaient en baisse. 4,5 % sur un an à 12,1 millions d’euros (13,16 millions de dollars).

Selon Believe, cette baisse est « en grande partie due à l’affaiblissement du dollar par rapport à l’euro d’environ -6% ».

Il a ajouté que « la croissance organique a été stable d’une année sur l’autre car TuneCore avait également une base de comparaison difficile ».Entreprise de musique dans le monde

Code promo SCHOOL20

Laisser un commentaire

%d