L’informatique en finance : une plongée approfondie avec Lakeside Software – Fintech …


À une époque où la transformation numérique n’est pas seulement un mot à la mode mais une nécessité, Lakeside Software apparaît comme un phare d’innovation dans le paysage informatique, en particulier pour les institutions financières. Spécialisée dans la fourniture d’une visibilité sans précédent sur des environnements informatiques complexes, Lakeside Software se distingue par son approche unique pour découvrir les inefficacités cachées et optimiser les opérations. Leur plate-forme SysTrack illustre cela en offrant des informations approfondies collectées à partir de milliers de points de terminaison, s’avérant inestimables pour une gestion informatique proactive. Fintech Review a posé quelques questions à Geoff Hixon, vice-président architecte de solutions chez Lakeside Software, pour explorer les domaines de la visibilité informatique, son rôle critique dans les services financiers et le potentiel de transformation de l’IA et du ML dans la fintech.

Parlez-nous-en davantage sur Lakeside Software. Quel est votre argumentaire éclair ?

Lakeside Software aide les organisations disposant d’environnements informatiques vastes et complexes à obtenir enfin une visibilité sur l’ensemble de leur parc numérique et à voir comment faire plus avec moins. Depuis trop longtemps, les équipes informatiques ont du mal à comprendre ce qui se passe dans leur sombre domaine, où se cachent des inefficacités coûteuses, une mauvaise expérience des employés et des problèmes non résolus. Seul Lakeside vous permet de donner à chacun une meilleure vue afin qu’il puisse voir les problèmes cachés, les correctifs les plus intelligents et les économies les plus importantes. C’est pourquoi de nombreuses grandes marques mondiales font confiance à Lakeside. Et c’est ainsi que nos clients constatent un retour sur investissement moyen de plus de 250 %.

Notre plateforme SysTrack révèle les inefficacités informatiques en collectant des données de plus de 10 000 points de terminaison toutes les 15 secondes, offrant ainsi une profondeur d’informations inégalée permettant aux équipes informatiques de devenir beaucoup plus proactives au lieu d’éteindre constamment des incendies. Cette capacité est inestimable à l’heure où les institutions financières, notamment leurs clients des secteurs de la banque, des services financiers et des assurances, cherchent à gérer de manière proactive leurs ressources informatiques et à faire plus avec moins.

Pourquoi la visibilité informatique est-elle si vitale pour les institutions financières ?

De nombreuses banques et sociétés de services financiers affinent aujourd’hui leurs stratégies numériques pour rester pertinentes et compétitives. Une étude de Kyndryl a révélé que 70 % des dirigeants des services financiers se tournent vers le numérique. Vous avez besoin d’une visibilité complète sur l’ensemble du parc informatique pour rendre ces transformations plus efficaces, proactives et rentables, avec un impact minimal sur l’expérience numérique des employés ou sur l’expérience client.

Avant de se lancer dans une initiative de transformation numérique, les prestataires de services financiers doivent avoir un aperçu de leur « domaine sombre », qui fait référence aux domaines du parc informatique où des inefficacités coûteuses et une mauvaise expérience des utilisateurs finaux sont masquées par des angles morts informatiques typiques. En bénéficiant d’une visibilité complète sur le parc informatique, les équipes informatiques peuvent fournir un support informatique plus proactif, mieux gérer les coûts et améliorer l’expérience numérique des employés, ce qui profite en fin de compte aux clients.

Que peut espérer le secteur financier d’une plus grande visibilité informatique ?

puce électronique noire et jaune
Photo de Jonas Svidras sur Pexels.com

Fort de mon expérience diversifiée en informatique – de l’administration système à mon rôle actuel chez Lakeside Software en tant que responsable des ingénieurs de solutions – j’ai pu constater par moi-même ce qu’une meilleure visibilité informatique dans le secteur financier peut faire. Cette visibilité peut changer la donne dans des domaines critiques clés : gestion informatique proactive, optimisation du matériel, analyse des causes profondes et rationalisation des logiciels.

Premièrement, une informatique proactive est essentielle. Il s’agit d’étouffer les problèmes dans l’œuf avant qu’ils ne s’aggravent, de garantir le bon fonctionnement des opérations et de se prémunir contre le gaspillage des ressources. Prenons l’exemple d’une banque avec laquelle nous avons travaillé : en abordant de manière proactive les problèmes informatiques, elle a réussi à découvrir des opportunités d’économies d’environ 300 000 $ par an. Il s’agit d’une gestion efficace des ressources et d’une meilleure prise de décision.

Optimisation…

Ensuite, il y a l’optimisation matérielle. De nombreuses organisations actualisent généralement leurs appareils tous les trois ans environ, sans même se demander si un appareil fonctionne toujours correctement. La mise à jour ou le remplacement du matériel trop fréquemment peut entraîner des dépenses inutiles si les appareils ont encore une bonne durée de vie. Le service informatique peut exploiter les données des points finaux pour effectuer des audits, prolonger l’utilisation du matériel ou réaffecter le matériel en fonction des rôles des employés. Une meilleure visibilité du parc informatique a permis à une banque basée à New York de découvrir que sur un cycle de rafraîchissement prévu de 7 000 ordinateurs portables par an, seuls 600 devaient réellement être remplacés. Supprimer les approximations liées aux achats de matériel peut éviter aux entreprises des erreurs coûteuses, car même une erreur d’article de 30 $ peut représenter des milliers de dollars lors du dimensionnement du matériel à grande échelle.

La rationalisation des logiciels est également bénéfique, car les entreprises tentent de réduire leurs dépenses. Une visibilité informatique améliorée permet de réaliser des audits stratégiques qui peuvent révéler les licences inutilisées, dont le prix peut s’accumuler rapidement. Par exemple, nous avons aidé une banque à déterminer que 1 200 licences sur 1 800 n’étaient pas utilisées, ce qui a généré 62 000 économies potentielles. J’ai vu d’autres opportunités d’économies de plus de 4 millions de dollars découvertes dans le parc numérique d’une entreprise. De plus, la maintenance de plusieurs versions de logiciels augmente également les coûts de support et peut contribuer à des risques de sécurité potentiels pour les logiciels non corrigés.

Quelles sont vos prévisions en matière de transformation des services financiers dans les années à venir ?

illustration de boule de plasma
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Dans les années à venir, les services financiers se transformeront grâce à une numérisation accrue et à l’utilisation stratégique de l’intelligence artificielle (IA). Ce changement donnera la priorité à la visibilité et à l’efficacité informatiques, toutes deux essentielles dans un marché en évolution rapide. Les approches traditionnelles, telles que les cycles fixes de mise à jour du matériel, seront remplacées par des méthodes dynamiques basées sur les données.

L’IA sera au cœur de cette transformation, rationalisant les opérations et améliorant les expériences numériques des employés et des clients. Les institutions financières exploiteront l’IA pour un support et des services informatiques plus personnalisés, guidés par une analyse approfondie des comportements des utilisateurs et des performances technologiques. De plus, la valeur des données s’intensifiera, l’accent étant mis sur l’exploitation de données complexes pour affiner les modèles d’IA, garantissant ainsi une meilleure fonctionnalité et efficacité.

L’ère à venir pour les services financiers sera marquée par une approche proactive et axée sur les données, combinant l’innovation en matière d’IA avec une utilisation éclairée des données. Cela conduira à des opérations plus efficaces, à un service client amélioré et à un avantage concurrentiel plus fort dans le secteur financier.

Y a-t-il d’autres innovations dans le domaine de la fintech ailleurs qui vous enthousiasment vraiment ?

Je suis particulièrement enthousiasmé par les progrès de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique (ML). Ces technologies ne révolutionnent pas seulement la gestion informatique ; ils améliorent considérablement l’expérience des employés et des clients au sein des institutions financières. Le rôle de l’IA dans l’automatisation de la détection, de la priorisation et même de la prédiction des problèmes informatiques change la donne, réduisant les temps d’arrêt et protégeant contre les pertes financières. Toutefois, de solides modèles d’IA de génération dépendent de données propres et robustes pour les affiner en fonction des cas d’utilisation pertinents. Du point de vue du support informatique, l’IA générative peut également contribuer à combler les lacunes en matière de compétences informatiques, essentiellement en aidant les agents de support informatique de niveau un et deux à gérer plus rapidement les tickets.

Ce saut technologique dans la fintech favorise une transition vers une visibilité globale de l’informatique. Les institutions financières s’éloignent des cycles matériels traditionnels et rigides pour adopter une approche plus fluide et basée sur les données. Ce changement optimise les ressources et améliore la rentabilité. L’adaptation personnalisée des solutions informatiques pour répondre aux différents groupes d’utilisateurs améliore considérablement l’expérience numérique des employés dans son ensemble.

L’intégration de l’IA et du ML dans la fintech ouvre une nouvelle ère marquée par des stratégies proactives, une efficacité opérationnelle et une forte concentration sur l’engagement client. Il s’agit d’une transformation qui redéfinit le mode de fonctionnement des sociétés de services financiers, en mettant clairement l’accent sur l’efficacité et l’amélioration du service client.

Code promo SCHOOL20

Laisser un commentaire

%d