Crise du coût de la vie : comment la Fintech peut-elle…


Par Richard McCall, PDG d’Armalytix.

Face à la crise actuelle du coût de la vie, les consommateurs se retrouvent aux prises avec des défis économiques sans précédent depuis la crise financière de 2008. Une différence par rapport à cette époque est la transformation significative du paysage des finances personnelles. Cela est dû en grande partie aux progrès de la technologie et de la réglementation financières. Un mélange de nouvelles technologies et de finance plus traditionnelle a introduit des outils et des approches innovantes. Ils peuvent donner aux consommateurs plus de pouvoir pour traverser efficacement ces temps difficiles et rebondir plus rapidement qu’auparavant. Ces avancées fintech, notamment les applications de finances personnelles, l’Open Banking, les services automatisés et les recommandations proactives, toutes soutenues par un environnement réglementaire axé sur le consommateur, présentent collectivement un environnement plus fort, plus accessible et plus sûr que celui disponible à la suite de la crise de 2008.

Applications de financement personnel et produits bancaires ouverts : révolutionner la budgétisation

Photo de Pixabay sur Pexels.com

L’une des leçons déchirantes de la crise financière de 2008 a été le manque d’aide accessible aux consommateurs ne disposant pas de conseillers financiers en matière de budgétisation et de gestion financières. Avance rapide jusqu’à aujourd’hui et les applications de financement personnel sont apparues comme une réponse efficace à ce problème. Grâce à ces applications, les individus bénéficient d’une visibilité inégalée sur leurs habitudes de dépenses, leurs revenus et leurs économies. La combinaison de ces données avec les produits Open Banking permet le suivi des transactions sur différents comptes. Il fournit aux consommateurs des informations en temps réel sur leur santé financière. Cela permet aux individus de définir des budgets, de suivre leurs dépenses et de prendre de meilleures décisions en matière de dépenses.

Automatisation des produits et services : aider à des décisions d’achat intelligentes

De nos jours, les consommateurs ont accès à des produits et services automatisés qui fournissent des recommandations personnalisées pour optimiser leurs décisions financières. Ces services vont au-delà du simple suivi des dépenses pour englober des domaines plus complexes, tels que les comparaisons de produits et les conseils en investissement ou en prêt. Les conseillers en prêts automatisés, par exemple, tiennent compte de la situation financière et des objectifs d’un individu pour recommander les prêts les plus adaptés.

De même, les plateformes de comparaison comme MoneySupermarket permettent aux consommateurs d’explorer divers produits financiers. Cela les aide à faire des choix éclairés concernant les cartes de crédit, les prêts, les assurances et bien plus encore.

Recommandations proactives : conseils améliorés par l’IA

Les sociétés Fintech utilisent l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour recommander de manière proactive de meilleurs produits financiers aux consommateurs. Ces outils basés sur l’IA analysent le profil financier et l’historique des transactions d’un individu pour suggérer des produits personnalisés qui correspondent à ses comportements, ses besoins et ses objectifs. Cette approche est nettement différente de l’ère post-2008, où les consommateurs devaient naviguer dans ces domaines de manière indépendante.

composition d'une calculatrice avec du papier-monnaie et d'un carnet avec un stylo
Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Souvent sans savoir comment l’aborder. Grâce à des conseils proactifs, les consommateurs sont plus susceptibles de découvrir des produits avantageux offrant de meilleurs tarifs, des frais inférieurs et des avantages améliorés.

Suivre les mauvaises habitudes de dépenses : renforcer la responsabilité financière

Les progrès modernes de la technologie financière ont amené une prise de conscience accrue des mauvaises habitudes de dépenses. Grâce à l’analyse des données, les sociétés financières peuvent suivre les schémas de dépenses excessives, identifier les pièges financiers potentiels et proposer des interventions en temps opportun. Après la crise de 2008, de nombreuses personnes ne bénéficiaient pas de ce niveau de suivi et de compréhension. Ils ont été pris au dépourvu par leurs vulnérabilités financières et se sont endettés plus qu’ils ne pouvaient se le permettre. Désormais, les consommateurs peuvent recevoir des alertes et des conseils en temps opportun pour réduire leurs dépenses excessives et avoir de meilleures chances de reprendre le contrôle de leurs finances.

Sens du devoir accru : avancées réglementaires et responsabilité

Crise du coût de la vie
Photo de Colin Lloyd sur Pexels.com

En réponse à l’essor des plateformes en ligne et des transactions numériques, les réglementations entourant les pratiques financières ont considérablement évolué. L’industrie du jeu en est un excellent exemple. Elle a subi des changements substantiels pour faire face aux dépenses excessives et aux problèmes financiers liés au jeu. Les opérateurs sont désormais obligés de mettre en œuvre des mesures qui aident les particuliers à gérer leurs dépenses et à éviter des pertes excessives. De même, les avancées réglementaires récentes, telles que celles introduites par la Financial Conduct Authority (FCA), visent à protéger les intérêts des clients dans le domaine de l’Open Banking et des paiements en ligne. Par exemple, la PSD2 (Payment Services Regulators, 2017) visait à renforcer la protection des consommateurs et à améliorer la sécurité des paiements, et l’initiative britannique Open Banking, lancée en 2018, exigeait que les banques partagent en toute sécurité les données standardisées des clients, permettant ainsi aux consommateurs d’avoir un meilleur contrôle sur leurs transactions. données financières.

De nombreuses entreprises et produits fonctionnent parfaitement avec ces dernières réglementations. Ils offrent une technologie qui garantit que les entreprises et les consommateurs peuvent partager en toute sécurité les informations permettant une meilleure prise de décision sur les plateformes et transactions financières. Ensemble, ces nouvelles réglementations et la technologie qui les facilite contribuent à garantir que les consommateurs sont protégés contre les abus potentiels, favorisant ainsi un environnement financier plus sûr et plus responsable. Ce sens accru du devoir reflète une évolution vers un écosystème financier plus responsable, qui donne la priorité au bien-être des consommateurs.

En fin de compte, la crise actuelle du coût de la vie présente toujours un paysage économique extrêmement difficile pour les consommateurs. À tout le moins, cependant, l’évolution de la fintech les a mieux équipés d’outils et de services offrant un système de support plus robuste. À mesure que la technologie et les réglementations qui l’accompagnent continuent de progresser, le rôle de la fintech pour permettre aux individus de relever les défis financiers ne fera que devenir plus important.

Code promo SCHOOL20

Laisser un commentaire

%d